• Flagge Slowenien

Répartition de la collecte

pour une année. La Journée mondiale de prière Suisse participe à des projets en cours ou garantit un montant unique comme aide au démarrage d’un nouveau projet.

Après déduction des frais de gestion, la majeure partie de la collecte est employée à la formation de femmes en Afrique, Asie, Amérique latine, Europe de l'Est et dans le Pacifique. Parmi ces formations, on trouve aussi bien des cours dans divers domaines que la possibilité d'aller à l'école primaire, secondaire ou de commerce, aussi bien des formations professionnelles que l’obtention d’un diplôme de l'enseignement supérieur. Chaque année, de nombreuses femmes profitent d'une telle formation. Ces projets durent souvent plusieurs années.

Le comité de la JMP Suisse est responsable des projets du pays d'origine de la liturgie. Quant à l'approbation des projets du monde entier et des subventions, c'est la "Commission œcuménique de la collecte de la Journée mondiale de prière" qui s'en occupe. Dans cette commission siègent des représentantes de la Journée mondiale de prière Suisse, de Femmes protestantes en Suisse (FPS), de la SKF (Ligue suisse des femmes catholiques) et de la VCF (Fédération des femmes catholiques de Suisse) qui travaillent en collaboration avec diverses œuvres d'entraide chrétiennes, des églises, des communautés et des organisations de femmes chrétiennes.  

Nouvelle coopération pour les projets aux Bahamas, pays de JMP 2015, entre les JMP d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse, sous le nom de JMP-DACH :

Pendant les préparations de la JMP en France en 2013, il est devenu évident que les responsables de projets des trois pays se trouvaient devant les mêmes défis en ce qui concerne la recherche d'organisations partenaires, ou bien le choix de projets convaincants et la visibilité de leur présentation au public (la collecte!). Il est apparu clairement que, bien que les conditions de conception, d’organisation et de financement soient très différentes dans les trois pays, les mêmes organisations partenaires étaient démarchées pour les projets. De cette constatation est née l'idée d'une préparation et d'un financement communs des projets pour chaque pays de la liturgie. De bonnes raisons plaident en faveur de cette collaboration:

•Du point de vue du comité de la JMP : financement commun = des "projets JMP" communs, avec une meilleure visibilité = renforcement de son propre profil et collaboration des comités JMP.

•Pour les responsables de projets, cela signifie une mutualisation des forces dans la recherche de projets ainsi qu'un investissement de moyens plus judicieux grâce au co-financement.

•Pour les organisations partenaires potentielles, le regroupement de plusieurs petits financements augmente la perspective de soutien jusqu'à trois années et optimalise ainsi la durabilité du projet.

Ce travail de collaboration a été entrepris pour la première fois pour les Bahamas et un concept global a été développé avec notre partenaire, le Bahamas Crisis Center. Cette première expérience réussie a ouvert le chemin à la poursuite et à la consolidation de cette collaboration pour Cuba, le pays de la JMP 2016. Les directives de collaboration ont été élaborées et les documents nécessaires aux contrats de coopération sont prêts.

BIGtheme.net Joomla 3.3 Templates

Journée mondiale de prière suisse

login